Café Liégeois et Fairebel nouent un partenariat équitable

30/07/2018

Café Liégeois proposera désormais du lait équitable Fairebel avec ses cafés

Le torréfacteur hervien Café Liégeois et la coopérative d’agriculteurs Faircoop, qui commercialise ses produits sous la marque Fairebel, ont annoncé vendredi dans le cadre de la Foire agricole de Libramont avoir conclu un partenariat commercial, qualifié de premier partenariat équitable «nord-nord».

Concrètement, Café Liégeois s’engage à proposer du lait équitable Fairebel dans les coupelles accompagnant le café qu’elle propose à ses clients. Un lait qui sera payé à un prix permettant une juste rémunération des producteurs laitiers belges membres de Faircoop.

Pour la société wallonne Café Liégeois, très sensible au commerce équitable puisque plus de 20% du café qu’elle commercialise est labellisé «Fairtrade», il était logique de prolonger la démarche en Belgique, où de nombreux éleveurs laitiers se plaignent de prix trop peu rémunérateurs, a expliqué son administrateur délégué, Benoît Liégeois.

 

Le président de la coopérative Fairecoop, Erwin Schöpges (Amblève), a pour sa part rappelé la philosophie de la coopérative, créée en 2009 en pleine crise du lait et qui compte 500 agriculteurs et un millier de consommateurs coopérateurs. «Équitable, cela veut dire que le producteur est rémunéré correctement: 45 centimes par litre, pas un centime de moins, pas un centime de plus. Équitable, cela veut dire aussi que la grande distribution a une marge correcte. C’est équitable aussi pour le consommateur car il est sûr que tout le monde dans la chaîne est rémunéré correctement.»

Le directeur de Fairtrade Belgium (ex-Max Havelaar), présent lui aussi à Libramont, a salué la collaboration entre la société de Battice, troisième torréfacteur belge et premier wallon avec 5 000 tonnes de café traité par an, et la coopérative. «Le droit à un revenu décent s’applique aussi bien aux agriculteurs wallons qu’aux agriculteurs du sud», a souligné Nicolas Lambert.

Quant au ministre wallon de l’Agriculture, René Collin, il a qualifié la démarche «d’exceptionnelle». «C’est la première fois que l’équité nord-sud rejoint l’équité belgo-belge, nord-nord. Grâce à vous, il n’y aura pas d’équité à la carte», s’est-il enthousiasmé.

Lire l'article: ICI