« Dès le début, j’ai été séduite par ces agriculteurs qui ont pris leur destin en main »

07/06/2017

Josiane André est une « consom’actrice ». Sensible à la cause des producteurs de lait, elle les a soutenus dès 2009 en achetant du lait Fairebel – le lait solidaire et équitable – puis, plus récemment, en investissant dans la coopérative Faircoop. Aujourd’hui, elle y a même un siège au conseil d’administration ! Rencontre.

Josiane André a grandi en milieu rural. Ses grands-parents avaient une exploitation agricole en Ardenne. Alors quand la crise du lait a éclaté en 2009, elle s’est sentie concernée. « J’habite toujours dans la région, et dans nos villages, les agriculteurs occupent une place importante, assure-t-elle. Je trouvais normal qu’ils puissent recevoir une rémunération décente pour leur travail et qu’ils occupent la place qu’ils méritent dans la filière du lait. Acheter du lait Fairebel était une évidence. » Tout comme devenir une « consom’actrice »…

De consommatrice à administratrice

Alors qu’elle déambule dans les allées d’un salon, Josiane rencontre des membres de la coopérative Faircoop. « Il était devenu possible pour le grand public d’investir dans la coopérative, d’en devenir coopérateur, je n’ai pas hésité. Depuis le début, j’étais séduite par ces agriculteurs qui avaient pris leur destin en main, qui avaient retroussé leurs manches et s’étaient associés, qui avaient pris des risques. Ils ont réussi à transformer une crise en opportunité, sans demander aucune aide public. »

Josiane investit donc quelques centaines d’euros. Et se prend au jeu. Elle participe à l’assemblée générale, fait entendre sa voix, donne son avis. Tous les coopérateurs sont associés aux décisions chez Fairebel. Lorsque l’assemblée générale a dû élire un nouveau conseil d’administration l’an dernier, Josiane n’a de nouveau pas hésité. « Il y avait une place pour les consommateurs-coopérateurs au CA, je me suis présentée, raconte-t-elle encore tout émue d’avoir été élue. Nous étions trois en lice. »

Pour Erwin Schöpges, président de Faircoop, ouvrir le CA aux consommateurs s’inscrit parfaitement dans la philosophie de Fairebel : « Dès le départ, nous voulions les associer à notre projet. Ils nous aident, il était normal qu’on partage les bénéfices avec eux mais aussi qu’on leur donne un véritable poids au sein de la coopérative. Seuls, nous aurions plus de difficultés lors des discussions avec la grande distribution, par exemple. Grâce à nos ‘consom’acteurs’, et à des personnes engagées comme Josiane, nous sommes plus forts. »

Une expérience enrichissante

Elue pour 3 ans renouvelables au conseil d’administration de Faircoop, Josiane André participe aussi au conseil de direction. « Je ne connaissais pas du tout le milieu de l’agroalimentaire, j’apprends énormément, reconnaît-elle. Je découvre une tout autre approche que celle du secteur dans lequel j’évolue habituellement. C’est très enrichissant. »

Josiane consacre plusieurs heures par semaine à son « mandat » chez Fairebel. Elle est notamment associée à des projets marketing. « Je participe par exemple à des réflexions pour accroître la visibilité des produits Fairebel en Flandre. Il faut fixer des objectifs, penser des campagnes de promotion, former les personnes qui vont se rendre sur le terrain pour présenter les produits… »

Chez Fairebel, tous soulignent son enthousiasme, son engagement. « C’est fantastique de pouvoir compter sur des ‘consom’acteurs’ comme Josiane. On se dit qu’en 2009, on a vraiment eu raison d’y croire », conclut Erwin Schöpges.